Solutions durables
Soutenir le rapatriement librement consenti, l'intégration dans les pays d'asile ou la réinstallation dans un pays tiers

Le JRS plaide en faveur de solutions durables pour tous les réfugiés, en particulier pour ceux dont la situation se prolonge. Nous encourageons le rapatriement volontaire et nous nous opposons aux tentatives de rapatrier des réfugiés prématurément ou contre leur volonté. La réinstallation des réfugiés bhoutanais et l'avenir des réfugiés sri lankais au Tamil Nadu sont deux exemples de situations inquiétantes.

Dans ces deux zones, l'équipe de plaidoyer de JRS international est profondément engagée dans la surveillance de l'évolution vers une solution durable. Nous sommes en contact avec le HCR et les gouvernements afin de garantir que les droits et les aspirations des réfugiés sont respectés, et que leur protection est assurée.

La situation prolongée des réfugiés Bhoutanais au Népal, qui ne peuvent ni retourner au Bhoutan ni s'intégrer dans la société népalaise, avec comme corollaire une lassitude des donateurs, a obligé les réfugiés à chercher une solution durable. Un processus de réinstallation dans des pays tiers (les Etats-Unis, l'Australie et le Canada, entre autres) a commencé en 2007, organisé conjointement par le HCR et l'Organisation Internationale pour les Migrations (OIM).

Le JRS Europe et JRS Etats-Unis ont exhorté les gouvernements d'offrir de possibilités de réinstallation aux bhoutanais. Le résultat de ce plaidoyer est que d'ici la fin de 2014, 93.000 des 107.810 réfugiés se seront réinstallés dans des pays tiers.

Le JRS sera toujours aux côtés des 15.000 restants et explorera les options disponibles de rapatriement volontaire et d'intégration dans la société népalaise. Le plaidoyer de JRS Etats-Unis a obtenu du gouvernement américain qu'il finance les deux dernières années de l'éducation secondaire de tous les enfants réfugiés bhoutanais, une opportunité qui auparavant n'était ouverte qu'à quelques-uns.

Au début des années 1990, le JRS a aidé les réfugiés cambodgiens à se rapatrier et à réintégrer la société à leur retour des camps de Thaïlande. JRS a apporté non seulement de l'aide matérielle, mais aussi son appui pour faciliter la création de liens solides dans les villages, et que les gens reconstruisent ensemble des relations de confiance.