visualisez toutes les campagnes


Le Service Jésuite des Réfugiés à Alep s'associe avec le Croissant-Rouge Palestinien et le HCR pour distribuer de l'aide alimentaire et d'autres articles de base aux familles déplacées dans la région de Mahalej-Jibreen. (Le Service Jésuite des Réfugiés)

Beyrouth, 23 décembre 2016 - L'augmentation de la violence avec un pilonnage continu à Alep (à la fois dans la partie Est et dans la partie Ouest) pendant une grande partie des deux derniers mois a fortement préoccupé le Service Jésuite des Réfugiés (Région Moyen-Orient – Afrique du Nord). 

Tandis que nous n'avons pas la possibilité de fournir des nombres, des rapports provenant du terrain nous informent qu'au cours des dernières semaines sont subvenus de nombreux décès et beaucoup plus de blessés. Alep, ville riche d'histoire, est maintenant démolie et brutalisée, et la plus grande partie est en ruines.

Nous avons assisté à l'influx de milliers de civils fuyant de la partie Est en direction de l'Ouest de la ville et d'autres zones «plus sûres» de Syrie. Comme dans le cas de la plupart des personnes déplacées de force, ces personnes ont dû fuir en laissant toutes leur possessions matérielles derrière elles. Elles arrivent toutes dans ces zones «plus sûres» en situations désespérées.

Les personnes déplacées n'ont eu pratiquement aucun accès à l'aide médicale, dont elles ont désespérément besoin.Ce sont les femmes et les enfants qui en souffrent le plus. Un hiver âprement froid s'est déjà installé, ce qui rend leur vie encore plus misérable.

JRS Syrie, et en particulier JRS Alep ont répondu de plusieurs manières aux besoins des déplacés et autres personnes affectées. Ils ont œuvré en tandem avec d'autres ONG locales, en faisant des évaluations de besoins, en fournissant des couvertures et des vêtements de laine, quelques denrées alimentaires et du matériel médical pour les déplacés le plus dans le besoin. L'équipe du JRS Alep a œuvré en affrontant de grands risques pour eux-mêmes et leurs familles.

Le JRS a été consistant dans sa position de condamnation de toute forme de violence. Une fois encore, nous appelons toutes les factions concernées à assurer que la cessation actuelle des hostilités soit permanente. Nous appelons aussi ceux qui sont concernés de garantir un passage sûr pour toute la population civile et d'assurer qu'elle ait facilement accès à l'aide humanitaire.

Surtout, nous espérons et nous prions pour une paix immédiate et durable: pour les gens d' Alep et dans toute la Syrie.

- Père Michael Zammit SJ, Directeur de région JRS MOAN