visualisez toutes les campagnes


Fidel Musiri, fondateur de Umoja People with Disabilities Project, et de Respite Care Center, dans le camp de réfugiés de Dzaleka. (Nadia Asmal, JRS Dzaleka)

Dzaleka, 26 septembre 2017 – Les services pour personnes handicapées , au camp pour réfugiés de Dzaleka, sont limités, mais avec son  diplômé de la Higher Education at the Margins (HEM), Fidel Musiri travaille à combler ce vide. En 2011, Fidel a été un des premiers membres de la communauté à se diplômer avec certificat au HEM, institution sur le site pour l’enseignement supérieur, mis en œuvre en commun par le Service Jésuite des Réfugiés (JRS) et le Jesuit Worldwide Learning (JWL). Après s’être diplômé  à la fin du cours de huit mois d’études en Services communautaires (CSLT) pour besoins spéciaux, Fidel a fondé Umoja People with disabilities Project et Respite Care Center, deux organisations œuvrant pour une amélioration de la vie des personnes avec handicap au camp de Dzaleka et dans les villages environnants.

Fidel, qui a lui-même un handicap, s’est d’abord inscrit au cours parce qu’il voulait apprendre comment éliminer la discrimination dans sa communauté. « Nous sommes marginalisés dans le camp parce que les gens ne comprennent pas que nous avons d’égales capacités » explique Fidel. Les compagnons de cours de  Fidel, dont la plupart étaient parents d’enfants handicapés, avaient des ambitions similaires, rendre Dzaleka un lieu plus vivable pour les personnes de toutes les origines et situations de vie.

Parmi d’autres sujets, le GSLT Besoins spéciaux se concentre fortement sur des personnes avec handicap et comment communiquer les besoins des personnes avec handicap à la communauté dans son ensemble. Après avoir terminé le cours, Fidel s’est embarqué dans une campagne de défense des droits des personnes avec handicap. « Maintenant j’ai un certificat de mes connaissances. Les membres de la communauté et les partenaires de mise en œuvre des activités me prennent au sérieux à cause du certificat de HEM »  explique Fidel. Avec son certificat à la main, Fidel a créé ‘Umoja’ et a commencé à abattre les barrières et ouvrir des portes pour les personnes avec handicap.

Umoja est une organisation basée sur la communauté, qui assiste et défend les droits des personnes avec handicap dans le camp de réfugiés de Dzaleka et les villages voisins du Malawi. Umoja est autofinancé par la gestion de diverses activités productrices de revenu, et utilise ces fonds pour assister et soutenir des personnes avec handicap à travers divers projets et services. Ils gèrent un projet d’élevage de cochons, organisent des distributions de vêtements, aident à construire des maisons et assistent même avec des prothèses bien adaptées et des informations et rendez-vous hospitaliers. Umoja engage des bénévoles pour des projets individuels,  et a assisté plus de 500 membres de la communauté depuis sa fondation. En 2015, Umoja a reçu son ‘Certificat d’incorporation’ du ministre de la justice du Malawi et Fidel espère pouvoir continuer ses projets de conscientisation de l’handicap dans tout le pays d’accueil.

Fidel et Umoja développent maintenant leurs efforts à niveau national, mais continuent à avoir une forte présence dans la communauté du camp, en gérant le Respite Care Center de soins pour enfants avec handicap. Le Centre, qui est sponsorisé par le JRS, et dont le personnel est notamment composé de plusieurs anciens étudiants de HEM, fournit à Dzaleka des services de baby-sitting diurne à plus de cent enfants ayant de graves handicaps physiques et mentaux.

Fidel et d’autres diplômés de Hem et de Special Needs CSLT pavent la route d’un avenir plus brillant pour les personnes avec handicap au Malawi. « Handicap ne veut pas dire incapacité. Tel est le message que je veux lancer » conclut Fidel, « J’ai un handicap et à travers le cours de Services communautaires pour besoins spéciaux (GSLT), j’ai appris à devenir un avocat pour ma communauté. »

– Nadia Asmal, directrice du projet d’éducation supérieure, camp de réfugiés de Dzaleka