Ce site utilise les types de cookies suivants: navigation / session et analytique aussi de tiers. En cliquant sur "Plus d'informations", vous affichez les informations étendues sur les types des cookies utilisés et vous pouvez choisir de les autoriser ou non en naviguant sur le site.
PLUS D'INFORMATIONS
x

visualisez toutes les campagnes


Bénéficiaire JRS d’une bourse de formation à l’enseignement, Evelyn porte la nouvelle-née de Nakio tandis qu’elles posent pour une photo devant leur salle de classe de l’université Mikese à Yambio, Soudan du Sud.

Yambio, 1er octobre 2018 – Nakio est étudiante  à l’université  Mikese à Yambio, Soudan du Sud. Elle est actuellement dans sa troisième année pour l’obtention du diplôme de ‘Bachelor of Arts’  en éducation. Chaque journée est un peu différente pour Nakio, car elle doit équilibre un temps plein de mère, épouse, enseignante et étudiante.

A  l’aide de la bourse du JRS pour la formation d’enseignants  à l’université Mikese, Nakio étudie  la gestion de la classe, le développement de la petite enfance, et comment adapter le programme à différents niveaux et styles d’apprentissage des étudiants. « Parce que j’ai commencé à voir les changements, je suis certaine qu’après avoir obtenu mon diplôme de  l’université Mikese j’aiderai à changer les standards éducatifs ici au Soudan du Sud »  dit Nakio. « J’aiderai à changer les standards du programme et j’aiderai les étudiants à mieux comprendre.»

Comme mère, l’éducation de futures générations signifie beaucoup  pour Nakio ainsi que comment elle élève  ses enfants, dans et en dehors de la classe. L’équilibre nécessaire pour être chaque jour mère et enseignante dans une classe peut être un défi, a dit Nakio tandis qu’elle discute sur sa manière d’équilibrer la vie et le travail : «  Je fais cela pour que les autres  ne souffrent pas de la même manière et ne suivent pas la même route que moi… Je veux qu’ils soient instruits. »

Comme mère attentionnée, s’occuper d’enfants est naturel et facile pour Nakio. Chaque matin, elle réveille tôt ses enfants et les prépare pour aller à l’école. Puis, elle rentre chez elle pour se préparer à se rendre dans l’école primaire où elle enseigne à quatre-vingt enfants ou davantage avec un minimum de ressources. Le soir, elle va suivre des cours è l’université Mikese.

Outre au  soutien de sa famille et de l’école, le JRS l’a aidée à ne pas renoncer à son rêve de toujours de devenir enseignante comme son grand-père. Sa détermination  incite ses enfants et les enfants auxquels elle enseigne.

Après son congé de maternité, Nakio reprendra son travail d’enseignante d’école primaire.