Ce site utilise les types de cookies suivants: navigation / session et analytique aussi de tiers. En cliquant sur "Plus d'informations", vous affichez les informations étendues sur les types des cookies utilisés et vous pouvez choisir de les autoriser ou non en naviguant sur le site.
PLUS D'INFORMATIONS
x

Initiative Mondiale pour l’Education
Au cours d'une audience privée en 2015 accordée aux représentants de JRS pour marquer notre 35e anniversaire, le pape François nous a remis un défi doux mais insistant : « donner à un enfant une place dans une école est le plus beau cadeau que vous puissiez faire. » JRS a réagi avec l'Initiative Mondiale pour l'Éducation (Global Education Initiative - GEI), une campagne visant à accroître l'ampleur et l'impact de ses projets éducatifs pour les jeunes réfugiés.
En novembre 2015, le JRS a lancé le GEI, avec deux objectifs : augmenter le nombre total de personnes dans nos programmes éducatifs de 150 000 à 250 000 d’ici 2020 ; et de concentrer ces programmes dans trois domaines : les enfants et les jeunes non scolarisés (en particulier les filles, les enfants ayant des besoins particuliers et les réfugiés qui n’ont pas bénéficié de l'enseignement secondaire) ; la formation des enseignants ; et l'éducation postsecondaire et la formation. 

Pour atteindre ces objectifs, JRS espère trouver 35 millions de dollars.
Lire la suite



Soudan du Sud : Nakio : une réfugiée mère, épouse, enseignante et étudiante
Yambio, 1er octobre 2018 – Nakio est étudiante  à l’université  Mikese à Yambio, Soudan du Sud. Elle est actuellement dans sa troisième année pour l’obtention du diplôme de ‘Bachelor of Arts’  en éducation. Chaque journée est un peu différente pour Nakio, car elle doit équilibre un temps plein de mère, épouse, enseignante et étudiante.
Lire la suite >>>
Malawi : Le JRS organise une Conférence Naweza pour habiliter les jeunes-filles
Dzaleka, 4 septembre 2018 – La toute première Conférence Naweza pour jeunes-filles s’est tenue  dans le camp pour réfugiés de Dzaleka, Malawi, le mois dernier dans les locaux de la Croix-Rouge. 


Lire la suite >>>
Syrie: La guerre ne peut pas détruire ses rêves
Kafroun, 30 août 2018 – Farid* a des rêves d’un avenir meilleur et d’oublier les dures réalités de sa vie quotidienne. Un garçon enthousiaste  de 13 ans, il aime aller à l’école tous les matins et après au Centre du Service Jésuite des Réfugies (JRS) de Kafroun dans l’après-midi. 
Lire la suite >>>
Afrique du Sud: Il ne faut jamais se rendre
Johannesburg et Pretoria, 3 août 2018 – Ce mois, le JRS Afrique du Sud a célébré la remise des diplômes de 221 réfugiés et demandeurs d’asile du Centre Arrupe de qualification pour femmes  et du Centre de qualification de Pretoria. 
Lire la suite >>>
Ouganda : J’y arriverai
Adjumani, 20 juillet 2018 – « Mon objectif n’est pas de me satisfaire par la connaissance, mais d’avoir des connaissances qui bénéficient à d’autres » dit Vumilia  Ameshinda, réfléchissant sur son avenir.
Lire la suite >>>
Myanmar : Fournir de l’amour et de l’apprentissage par l’éducation
Myitkyina, 13 juillet 2018 – Roi San, une jeune femme de 24 ans, est enseignante bénévole dans une école catholique dans la ville de Myitkyina dans l’Etat Kachin du Myanmar. Elle a commencé à enseigner dans cette école il y a deux ans après avoir terminé un cours de formation à l’enseignement, soutenu par le JRS.
Lire la suite >>>
Ouganda : Je veux continuer à aller à l’école (2e partie)
Adjumani, 31 mai 2018 – Il y a quelques années, il n’y avait pas d’école secondaire pour réfugiés à Pagirinya et, bien que le gouvernement progressiste de l’Ouganda à l’égard des réfugiés permette que les enfants réfugiés fréquentent n’importe quelle école n’importe où dans le pays, la plupart des parents réfugiés ne peuvent pas se permettre les coûts scolaires.
Lire la suite >>>
Ouganda : Je veux continuer à aller à l’école (1e partie)
Adjumani, 28 Mai 2018 - Un groupe d’environ 60 élèves, surtout des garçons et une poignée de filles, s’entassent dans une classe improvisée, avec leur attention dirigée au fond de la pièce. La classe consiste en une tente protégeant des intempéries et soutenue par de minces poutres de bois.
Lire la suite >>>
Soudan du Sud : Une réfugiée mère, épouse, enseignante et étudiante
Washington DC, 13 mai 2018 – La coordinatrice des communications du JRS-Etats Unis, Rashidah McCoy raconte l’histoire d’une mère réfugiée qu’elle a rencontrée au Soudan du Sud, qui enseigne à des élèves de Yambio et s’occupe de sa famille le soir. 
Lire la suite >>>