Ce site utilise les types de cookies suivants: navigation / session et analytique aussi de tiers. En cliquant sur "Plus d'informations", vous affichez les informations étendues sur les types des cookies utilisés et vous pouvez choisir de les autoriser ou non en naviguant sur le site.
PLUS D'INFORMATIONS
x

Nos projets aux Europe


 Europe
En Europe, le JRS s'occupe principalement de détention, et de personnes déplacées de force qui doivent affronter une grande pauvreté. Etant donné que les politiques nationales, à travers la région, prescrivent la détention pour les arrivants sans papiers, que les lois et les pratiques en matière d'asile sont rigoureuses et qu'un accueil hostile pour les demandeurs d'asile est assez probable, les bureaux JRS en Europe ont beaucoup à faire. Il y a 14 bureaux nationaux ainsi que des contacts dans sept autres pays.

Bien que le JRS Europe n'ait été officiellement établi comme région qu'en 1994, les jésuites avaient déjà des contacts avec les réfugiés de toute l'Europe longtemps auparavant. Un des tout premiers projets établis par le JRS, en 1981, a été le Centro Astalli de Rome. Le premier jésuite chargé de la coordination internationale du JRS, Michael Campbell-Johnston, rappelle: «Nous nous étions aperçus qu'il y avait un grave problème de réfugiés érythréens et somaliens exactement devant notre porte. Nous avons donc créé le Centro Astalli pour fournir de la nourriture et un abri dans la cave de l'édifice même où Saint Ignace et ses compagnons avaient aidé les victimes de la famine en 1538.» Le Centro Astalli continue son œuvre aujourd'hui, servant des centaines de réfugiés.

Outre les services offerts aux communautés, les équipes du JRS ont commencé, dès le début, à travailler dans le domaine de la détention des immigrants. Aujourd'hui, les équipes JRS en Belgique, Allemagne, Irlande, Malte, Portugal, Slovénie, Suède, Roumanie, Royaume-Uni, et dans les Balkans Occidentaux, visitent régulièrement les centres de détention pour offrir un soutien psychosocial, pastoral et juridique. Dans la plupart de ces lieux, ainsi qu'en France et Italie des services sont également fournis à la communauté, notamment de la nourriture, du logement, des services sociaux, des soins médicaux, de l'aide juridique, des cours de langues et d'informatique ainsi que de l'assistance pour trouver du travail.

L'extériorisation est une autre préoccupation. En 2009, le JRS s'est élargi pour accompagner les demandeurs d'asile bloqués aux frontières externes de l'UE, dans l'impossibilité d'atteindre l'Europe. Des projets ont été établis au Maroc et en Ukraine: un jardin d'enfants et un refuge sûr pour les femmes ainsi que des logements sûrs et du conseil juridique à Lviv, Ukraine occidentale.

A Bruxelles, le bureau du JRS Europe est actif en advocacy à niveau de l'Union Européenne, en contrôlant et analysant les législations sur l'asile et la migration, en coordonnant la recherche régionale et en utilisant les occasions possibles pour connecter l'expérience des réfugiés à l'élaboration des politiques.

Dans le cadre de l'ANDES (Advocacy Network for Destitute Forced Migrants) le JRS a publié un rapport «Vivre dans les limbes», sur la pauvreté des migrants de force dans 12 pays de l'UE plus l'Ukraine. Cette recherche révèle que la misère est un problème dans l'Europe tout entière, et est souvent causée par des politiques des Etats qui visent à exclure de la société de larges catégories de migrants.

L'année 2010 a aussi été marquée par l'achèvement de la recherche sur la vulnérabilité en détention. La conclusion est que la détention est une mesure très négative qui augmente chez chacun la possibilité d'aggravation des maux, pas seulement ceux ressentis par les personnes ayant des vulnérabilités officiellement reconnues, mais aussi par des personnes pour le reste en bonne santé.


Europe

europe.communications@jrs.net
+32 2 554 02 20
http://jrseurope.org

Le JRS Europe est l'une des 10 régions géographiques du Service Jésuite des Réfugiés, organisation internationale catholique parrainée par la Compagnie de Jésus. Le bureau régional sert les réfugiés et autres personnes déplacées dans plus de 14 pays en Europe. Ces services comprennent : soutenir les demandeurs d'asile en rétention, offrir de l'assistance juridique aux demandeurs d'asile et aux migrants sans-papiers, de l' aide psychosociale aux personnes traumatisées par les persécutions et la fuite, des services d'aumônerie dans les centres ouverts d'accueil et d'hébergement ainsi que dans les centres fermés et de détention, enfin procurer de la nourriture et un abri aux migrants indigents.

Royaume-Uni: Le scandale des Windrush montre qu’il faut en finir avec l’environnement hostile

Londres, 20 avril 2018 – Répondant à la bienvenue nouvelle que le gouvernement s’est incliné sous la pression des médias et a donné fin à ses mauvais traitements à l’égard des citoyens de la ‘génération Windrush’ , le JRS UK a appelé la Home Secratary (ministre de l’intérieur) à abandonner complètement le cruel système d’’environnement hostile’ .
>>>

Europe: Des propositions de réforme concernant l’asile affecteront les réfugiés les plus vulnérables

Bruxelles, 3 février 2017- Les propositions de réforme du Régime d’asile
européen commun (RAEC) mènent dans leur ensemble à un fort affaiblissement de l’asile en Europe par de très nombreuses coupes que notre document de travail publie aujourd’hui.
>>>

Italie : Les jeunes réfugiés mettent leurs espoirs dans un avenir pacifique

Rome,16 janvier 2017 – A l'occasion de la Journée Mondiale des Migrants et Réfugiés 2017, de nombreux réfugiés, volontaires et amis du JRS Italie-Centro Astalli ont rencontré le père Arturo Sosa SJ, récemment élu Supérieur Général de la Compagnie de Jésus.
>>>

Europe: Behzad, envie de vivre

Bruxelles, 20 décembre 2016 – «Actuellement, je n'ai pas de fleurs qui fleurissent dans ma vie. Quand je me marierai, une fleur fleurira; quand je verrai mes enfants grandir, une autre fleur fleurira.»
>>>

Roumanie: le JRS aide un réfugié iraquien à trouver un traitement et de l’espoir

Bucarest, 24 octobre 2016 – Mohamad est un adolescent iraquien qui s’est réfugié en Roumanie en 2014 quand il avait 15 ans. Il avait dû fuir à cause du long conflit dans son pays d’origine. Pendant une attaque, ses parents ont été tués devant lui. On a tiré dans les jambes de Mohamad, mais l’intervention chirurgicale effectuée dans des conditions inadéquates à l’hôpital en Iraq a risqué d’empirer l’état de ses blessures.
>>>





Australie
Cambodge
Indonésie

Singapour
Thaïlande
Ethiopie
Kenya
Sud Soudan
Ouganda
Belgique

France
Allemagne


Irlande
Italie
Macédoine
Malte
Portugal
Roumanie
Slovénie
Suède
Royaume-Uni
Colombie
Equateur
Venezuela

Jordanie
Liban
Syrie
Turquie
Afghanistan
Inde
Sri Lanka
Angola
Malawi
Afrique du Sud
Zimbabwe
Canada
États-Unis d'Amérique
Cameroun
République centrafricaine
Tchad