Australie: Le JRS est satisfait de l'accord de réinstallation avec les Etats-Unis
14 novembre 2016

Sydney, 14 novembre 2016 – Le Service Jésuite des Réfugiés Australie (JRS) accueille avec satisfaction l'annonce, hier, par le gouvernement australien, qu'un nombre de réfugiés actuellement sur les iles de Nauru et de Manu seront réinstallés aux Etats-Unis.

L'accord unique pour réfugiés reconnus comme tels sur les iles Nauru et Manus donnera la priorité à la réinstallation de femmes, enfants et groupes familiaux, mais inclura aussi des hommes réfugiés sur l'ile Manus. Le gouvernement n'a jusqu'ici pas fourni de calendrier ni de détails spécifiques sur le nombre de personnes qui seront éligibles.

«Cet accord mettra fin à trois misérables années d'incertitude et de souffrance, et permettra finalement aux personnes de reconstruire leur vie en sécurité et avec dignité», dit Oliver White, assistant du directeur du JRS.

«Nous attendons que le gouvernement fournisse des détails supplémentaires sur cet accord et nous pressons les gouvernements d'Australie et des Etats-Unis d'agir rapidement pour que la réinstallation puisse être mise en route.»

Le plan de réinstallation aux Etats-Unis est une reconnaissance tacite de la part du gouvernement australien de l'échec total de sa politique cruelle de traitement offshore des cas des réfugiés. Le JRS adhère à la position de l'organisation des Nations-Unies pour les réfugiés, UNHCR, c'est-à-dire que la réinstallation aux Etats-Unis ne change pas les obligations de l'Australie selon le droit international, notamment de respecter le droit de demander l'asile indépendamment de la manière d'arriver dans le pays.

Le JRS reste profondément préoccupé de l'avenir et du bien-être des personnes qui ne pourront pas se réinstaller aux Etats-Unis.

«Tout le monde ne sera pas éligible pour la réinstallation aux Etats-Unis sous cet accord. Nous pressons le gouvernement australien de continuer ses efforts pour trouver une solution pour toutes les personnes vulnérables bloquées sur les iles Nauru et Manus» dit M. White.

Le JRS est aussi préoccupé par les réfugiés sur les iles Nauru et Manus qui ont des membres de leur famille en Australie. Le JRS presse le ministre de l'immigration de prendre en considération de réinstaller en Australie ces personnes qui ont déjà de la famille en Australie et de leur permettre de se réinstaller ici.

«Le droit à la réunification familiale est fondamental pour le bien-être des personnes et est crucial pour une réinstallation réussie» dit M. White.

Finalement, le JRS presse le gouvernement d'abandonner des politiques de dissuasion, et de collaborer avec ses voisins de la région pour établir un système standardisé de protection régionale des réfugiés, qui est soutenu par des principes de justice et de compassion.

«Le ministre Dutton a dit aujourd'hui qu'il avait un message fort pour les trafiquants – que le gouvernement va accroitre ses efforts pour assurer les frontières du pays.»

«De nouveau, le ministre pose mal le problème intentionnellement comme étant un problème de trafiquants, alors qu'il s'agit d'un manque de protection adéquate des réfugiés dans notre région.»

«Le gouvernement devrait investir en renforçant la protection des réfugiés dans la région de l'Asie Pacifique, de façon que disparaisse le besoin de prendre de dangereuses et même très périlleuses routes par mer.»  

Pour davantage d'information, contactez:

Oliver White, Assistant du directeur du JRS

Tél. 02 9356 3888






Press Contact Information
Oliver White

02 9356 3888