Mondial : Le JRS publie son rapport international annuel pour 2016
03 octobre 2017

Rome, 3 octobre 2017 – Selon les données publiées dans son dernier rapport annuel, le Service Jésuite des Réfugiés a aidé plus de 733.499 réfugiés et personnes déplacées de force en 2016, œuvrant dans 51 pays dans le monde – une légère croissance par rapport à l’année précédente.

Les secours d’urgence ont composé la plus grande partie (37%) des services fournis par le JRS : plus de 250.000 personnes ont été servies. Alors que le conflit en Syrie est entré dans sa sixième année, procurer de l’aide humanitaire  aux personnes affectées par la guerre est resté une question urgente. Le JRS fait partie des peu nombreuses organisations qui sont restées au cours des années, en étant présent à Homs, Alep et Damas. La cuisine de terrain à Alep fournit à elle seule jusqu’à 8.000 repas par jour.

Dans les pays européens qui sont devenus  des pays de frontière et de transit le long de la route des Balkans, c’est-à-dire la Grèce, la Macédoine, la Croatie et la Hongrie, le JRS s’est joint à d’autres ONG et à des organisations des Nations Unies pour offrir de l’aide d’urgence aux réfugiés dans les ports maritimes et dans les gares d’autobus et ferroviaires. Quand les frontières le long de la route ont été fermées en mars 2016, le JRS Grèce a ouvert un deuxième abri et a distribué des vêtements, de la nourriture et autres nécessités aux personnes affectées.

La deuxième plus grande portion d’interventions du JRS a été le soutien psychosocial (31 pour cent). Ce type de programmes aide la population à se rétablir et guérir de traumatismes vécus. L’assistance psychologique, la thérapie, et les activités sportives organisées par le JRS ont aidé plus de 226.400 réfugiés à  cicatriser leur traumatisme et se rétablir du désespoir.

« Le JRS voit notre monde comme le voyait Saint Ignace : de l’amour montré par les actes plutôt que par des mots. Nous accompagnons ceux qui ont été traumatisés par la guerre et la fuite. Nous servons ces femmes et ces hommes en les aidant à cicatriser, apprendre et s’épanouir. Nous aidons nos frères et sœurs à hausser la voix, à lutter pour dominer la crainte et l’anxiété concernant les refugies, avec des histoires de dialogues, d’espoir, et de reprise » a dit le père Thomas H Smolich, directeur international du JRS.

Avec la campagne de l’année entière, Mrecy in Motion, inspirée par l’Année de la miséricorde du pape François, l’année 2016 a également vu la confirmation du long engagement du JRS à l’éducation des réfugiés comme solution durable. L’initiative a été lancée pour soutenir la Global Education Initiative (GEI) [Initiative mondiale en éducation], cet ambitieux plan du JRS de lever 35 millions de dollars US pour l’éducation de 100.000 réfugiés supplémentaires dans le monde d’ici à 2020.

Faisant partie du GEI, au cours de 2016 le JRS a pu développer un programme général de formation des enseignants, qui comprend, comme contenu de base, la protection de l’enfant, la psychologie de l’éducation, la mise à jour des méthodologies didactiques et l’éducation inclusive. En outre, le JRS a engagé trois coordinateurs en éducation pour mettre en œuvre et soutenir les projets en éducation au Moyen-Orient et en Afrique. En Europe, une stratégie GEI de base fournit des compétences en  langues et en formation professionnelle pour intégrer les réfugiés dans les communautés locales en accroissant leur accès à l’emploi.

Dans l’ensemble, en 2016, le JRS a procuré à plus de 155.800 enfants, jeunes gens et adultes, des programmes allant de l’école maternelle à l’université ainsi que des programmes d’éducation spécialisée, d’alphabétisation d’adultes, de formation d’enseignants et de reconstruction d’écoles. En outre, le JRS a fourni des formations et des outils de travail, a rendu disponibles des prêts, et aidé à démarrer de petites entreprises.

L’accès à l’éducation encourage les réfugiés à développer leur propre potentiel et, à leur tour, contribuer à la croissance, la force et la stabilité de leurs communautés. Le JRS aide les réfugiés à rétablir leur dignité, à s’intégrer localement et à subvenir eux-mêmes à leurs besoins.

Davantage de résultats de la Global Education Initiative se verront en allant de l’avant.

Martina Bezzini, Responsable de la communication au JRS   





Press Contact Information
Martina Bezzini
martina.bezzini@jrs.net