Ce site utilise les types de cookies suivants: navigation / session et analytique aussi de tiers. En cliquant sur "Plus d'informations", vous affichez les informations étendues sur les types des cookies utilisés et vous pouvez choisir de les autoriser ou non en naviguant sur le site.
PLUS D'INFORMATIONS
x

Mondial : l’IDMC publie le Rapport mondial 2018 sur les personnes déplacées dans leur propre pays
21 mai 2018

2,2 millions de personnes ont dû se déplacer en RDC l’année dernière, selon le rapport. La province du Nord-Kivu héberge environ 26% des personnes déplacées du pays (Sergi Camara/ Entreculturas)

Genève, 21 mai 2018 – Le 16 mai, L’Internal Displacement Monitoring Centre [Centre de suivi des déplacements à l’intérieur du pays] a publié à Londres son Rapport mondial annuel sur les déplacements dans son propre pays .Le rapport note qu’à la fin de 2017 il y avait 30,6 millions de nouveaux déplacés, dans 143 pays dans le monde. En général, les catastrophes ont été les premières raisons de nouveaux déplacements en Asie et dans les Amériques, tandis que les conflits ont causé la plus grande partie des déplacements en Afrique et au Moyen-Orient.

Ce sont les catastrophes naturelles qui ont provoquent le plus grand nombre (61%) des nouveaux déplacements. Au total,18,8 millions de personnes ont dû se déplacer à cause d’inondations, d’ouragans, de tremblements de terre et d’éruptions volcaniques. La Chine, les Philippines, Cuba, les Etats-Unis et l’Inde ont tous eu plus d’un million de personnes déplacées à cause de catastrophes en 2017.

Les conflits ont causé 11,8 millions de nouveaux déplacements en 2017. Ce chiffre est de 71% plus élevé que le nombre de nouveaux déplacements liés à des conflits en 2016. La Syrie, la République Démocratique du Congo (RDC) et l’Iraq ont chacun eu plus d’un million de nouveaux déplacements en 2017. Il convient de répéter que ce chiffre n’exprime que le nombre de nouveaux déplacements. Si on prend en considération des situations de déplacements prolongés dus à des conflits, le nombre de personnes déplacées à cause de conflits monte à 48,5 millions de personnes.

Le Service Jésuite des Réfugiés (JRS) œuvre avec les personnes déplacées à cause de conflits en Syrie, Iraq, République Centrafricaine et en République Démocratique du Congo (RDC). Cette année, le JRS planifie aussi de travailler avec des personnes déplacées à cause de conflits au Nigeria.





Press Contact Information
Martina Bezzini
martina.bezzini@jrs.net