Ce site utilise les types de cookies suivants: navigation / session et analytique aussi de tiers. En cliquant sur "Plus d'informations", vous affichez les informations étendues sur les types des cookies utilisés et vous pouvez choisir de les autoriser ou non en naviguant sur le site.
PLUS D'INFORMATIONS
x

Colombie : Lettre ouverte sur la situation des Yukpa à Cucuta
24 mai 2018

Bogota 18 mai 2018 – Le Service Jésuite des Réfugiés (JRS) est profondément préoccupé concernant la situation  de  la communauté indigène Yukpa dans la ville de Cucuta. La sécurité physique et le bien-être psychologique de la communauté subissent depuis quelque temps une pression croissante résultant de menaces directes qui leur ont été adressées. Le JRS presse les autorités colombiennes à intervenir et garantir la sécurité de la communauté.

Après une attaque armée, le 17 mai, contre des membres de la communauté de Yupka vivant dans le quartier Nuevo Escobar, la communauté s’est réfugiée dans le parc de la ville de Santander. Les leaders de la communauté ont rapporté la disparition de deux membres de la communauté et qu’un troisième membre a souffert de blessures résultant de l’attaque.

Les Yukpa vivent depuis longtemps des deux côtés de la frontière Colombie-Venezuela. Toutefois, la crise politique et humanitaire du Venezuela a créé un important déplacement des Yupka du territoire vénézuélien au territoire colombien. Depuis décembre 2017, un grand nombre de Yupka se sont installés dans le quartier de Nuevo Escobar de Cucuta et le long  de la rivière Tachira.

Le JRS reconnaît que de l’aide a déjà été donnée à ces communautés Yupka déplacées, par les autorités colombiennes et par des organisations humanitaires ; toutefois, leurs efforts sont insuffisants, inférieurs aux niveaux minima de protection nécessaires pour des communautés vulnérables. Il est tragique, et ne peut être accepté, que deux enfants yupka soient morts au cours de ces dernières semaines à cause de soins médicaux inadéquats. Il a été demandé à la Commission interaméricaine pour les droits humains (IACHR) de  faire face aux graves violations des droits humains et aux maux irréparables que subit la communauté yupka.

Le personnel JRS de notre bureau à Santander Nord a personnellement assisté au déplacement de la population yupka dans le parc de Santander pour se réfugier après les attaques de Nuevo Escobar. Nous appelons les autorités à mettre en action le Plan en cas de déplacements urbains forcés, en accord avec la   loi 1448 de 2011 selon laquelle une protection spéciale est fournie pour maintenir la cohésion de groupes ethniques dont les coutumes et l’identité sont menacées, et qui interdit de forcer ces groupes au retour   vers la situation vulnérable qu’ils avaient fuie.

JRS Colombie est une organisation humanitaire catholique qui œuvre avec les Yupka depuis leur première arrivée à Cucuta. Nous avons continué à accompagner ces personnes vulnérables en accord avec notre mission fondamentale et notre adhésion aux principes humanitaires de neutralité et indépendance. Nous croyons que les institutions peuvent effectivement unir leurs forces pour défendre les droits humains, et nous invitons tous les groupes à collaborer avec nous pour assurer que la vie et la dignité humaine soient placées au-dessus de toute autre considération.

Le JRS rejette toutes les formes d’hostilité, stigmatisation et persécution, qui sont contraires à notre mission humanitaire et à nos valeurs, enracinées dans l’appel du pape François à « accueillir, protéger, promouvoir et intégrer les migrants et les réfugiés. »

 Mauricio Garcia Duran SJ, directeur de pays, JRS Colombie





Press Contact Information
Diana Rueda
tecnico.informacion@sjrlac.org