Ce site utilise les types de cookies suivants: navigation / session et analytique aussi de tiers. En cliquant sur "Plus d'informations", vous affichez les informations étendues sur les types des cookies utilisés et vous pouvez choisir de les autoriser ou non en naviguant sur le site.
PLUS D'INFORMATIONS
x

Myanmar : Le conflit s’aggrave dans l’Etat Kachin
07 juin 2018

Nouveaux déplacements dans l’Etat Kachin. (UNOCHA)

Bangkok, 7 juin 2018 – Depuis le début de cette année, le conflit entre l’armée birmane et l’armée pour l’indépendance du Kachin (KIA) s’est intensifié dans diverses parties de l’Etat Kachin du Myanmar.

A cause d’attaques d’obus de mortier et d’attaques aériennes de la part de l’armée birmane, des milliers de civils, surtout des femmes et des enfants, se sont enfuis de leurs villages. Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (UNOCHA) rapporte que, en avril seulement, plus de 6.800 personnes se sont déplacées.

Au total, il y a maintenant plus de 100.000 personnes déplacées qui vivent dans divers camps dans l’Etat de Kachin.

Des Eglises locales, des organisations sans but lucratif, certains départements gouvernementaux, la Croix-Rouge du Myanmar et des donateurs privés, continuent à répondre à l’influx de nouveaux déplacés en offrant des abris et de la nourriture . Les femmes enceintes, les enfants et les personnes âgées sont parmi les personnes les plus vulnérables de ces nouveaux déplacés.

Les parents qui ont fui de chez eux sont préoccupés pour l’éducation de leurs enfants, car il n’apparaît pas clairement si les enfants déplacés seront autorisés à fréquenter des écoles de l’Etat dans les régions où résident actuellement les déplacés.

Au cours de ces dernières semaines, les partenaires au Myanmar  du Service Jésuite des Réfugiés (JRS) ont aidé à accompagner les déplacés dans des lieux sûrs, ont organisé des activités avec les enfants, et ont rendu  visite aux nouvelles familles déplacées. Le JRS a aussi aidé à couvrir les premières nécessités dans les régions hébergeant de nombreux déplacés, en prêtant une attention spéciale en matière de besoins éducatifs.

Avant cette résurgence du conflit, le JRS aidait des partenaires au Kachin en fournissant des services éducatifs dans les camps de déplacés. Ce soutien a inclus le paiement des coûts scolaires des étudiants, le matériel éducatif, les salaires des enseignants et la formation des enseignants. En 2017, plus de 70 enseignants ont été formés pour donner une éducation de qualité à environ 3.400 élèves et étudiants soutenus par le JRS.





Press Contact Information
Martina Bezzini
martina.bezzini@jrs.net