Ce site utilise les types de cookies suivants: navigation / session et analytique aussi de tiers. En cliquant sur "Plus d'informations", vous affichez les informations étendues sur les types des cookies utilisés et vous pouvez choisir de les autoriser ou non en naviguant sur le site.
PLUS D'INFORMATIONS
x

Mondial : Prière pour le Pacte mondial sur les réfugiés
24 septembre 2018

L’Assemblée générale des Nations-Unies devrait voter le Pacte mondial sur les réfugiés cette semaine.

Rome, 24 septembre 2018 – L’Assemblée générale des Nations-Unies devrait voter le Pacte mondial sur les réfugiés cette semaine. Cela sera le point culminant d’un processus de deux ans qui a vu l’Organisation des Nations-Unies pour les réfugiés (UNHCR), impliquée avec les Etats et consultant toutes les principales parties prenantes, comme mandaté par « La déclaration de New-York pour réfugiés et migrants », adoptée à l’unanimité par les Etats membre en septembre 2016.

Le Pacte mondial ne cherche pas à remplacer la Convention pour les réfugiés de 1951.Tandis que la Convention se concentre sur les droits des réfugiés et les obligations des Etats , elle n’affronte pas comment les Etats devraient partager les responsabilités pour soutenir les réfugiés, et ne spécifie pas  la coopération internationale. Le Pacte mondial  établit des arrangements qui donneront une expression concrète à des notions telles que la solidarité internationale de façon que, par exemple, les Etats qui hébergent les plus grands nombres de réfugiés reçoivent tout le soutien financier dont ils ont besoin d’Etats membres qui sont plus développés économiquement et accueillent moins de réfugiés. Les quatre principaux objectifs du Pacte sont : diminuer la pression sur les pays hôtes ; développer l’autonomie des réfugiés ; élargir l’accès à la réinstallation dans des pays tiers  ; favoriser le retour sûr de réfugiés dans leurs pays d’origine.

Le Pacte mondial ne lie pas légalement les Etats, mais l’adoption par les 193 membres enverra un clair signal d’engagement politique par eux tous : mettre en œuvre  les arrangements proposés dans le Pacte. En  2017, a été atteint un nombre record de 65,8 millions de personnes qui ont fui leur habitation , dont beaucoup se trouvent maintenant dans des pays du sud du monde, qui n’ont pas les moyens de les soutenir ou de les intégrer dans des structures et communautés locales. Le multilatéralisme  est la seule manière d’aller de l’avant face è un problème  de cette énormité et complexité.

La 73ème  session de l’Assemblée plénière des Nations-Unies cette année est tenue avec le thème suivant : « Rendre les Nations-Unies pertinentes pour tous . le leadership mondial et les responsabilités partagées pour des sociétés pacifiques, égalitaires et durables.» Prions cette semaine pour que les réfugiés dans le monde témoigne de  véritable leadership mondial ainsi que d’une responsabilité partagée, de façon que lq mondialisation de l’indifférence, objet fréquent de plainte de la part du pape François, soit remplacée par la mondialisation de la solidarité et de la compassion.

Prière :

Dieu d’amour et de miséricorde, nous prions pour que les leaders mondiaux aient la compassion, la prévoyance et le courage d’adopter le Pacte mondial sur les réfugiés, et qu’ils trouvent activement et résolument des voies pour œuvrer ensemble afin d’améliorer partout la situation des réfugiés.





Press Contact Information
Martina Bezzini
martina.bezzini@jrs.net