Additional Pages
République Démocratique du Congo : payer pour apprendre, le clientélisme scolaire
30 avril 2007

Pour la version complète, voir le document attaché
Por la versión completa del informe, ver pdf ajunto
Nicolas Clemesac, responsable du plaidoyer au JRS Grands Lacs

Kisangani, point de départ et terminus du trafic fluvial entre l'Est et l'Ouest de la République Démocratique du Congo (RDC). Cette ville, située dans la Province Orientale est forte d'environ 680000 habitants. Du fait de sa situation stratégique, elle continue à jouer un rôle économique important et devrait être un atout dans la relance économique et le développement de la jeune démocratie.

Pour le moment, elle porte encore les stigmates de la guerre qui a déchiré l'Ex-Zaïre entre 1996 et 2002. Elle a vu passer les armées rwandaises et ougandaises: Les façades des bâtiments sont criblées de balles, la population tente de trouver quotidiennement de quoi assurer sa survie et n'oublie pas cette période récente de son histoire. Les axes routiers qui relient la ville au reste du pays sont encore pour certains difficilement praticables et minés. La ville respire au rythme des décollages, des atterrissages des avions cargos et de l'arrivée des navires au port fluvial. Elle résiste à l'enclavement dont la menace l'immense forêt primaire. Elle lutte pour faire renaître les infrastructures sociales et panser les blessures des coeurs, des corps et des esprits.

Le JRS a choisi d'intervenir dans la zone de Kisangani pour venir en aide aux personnes déplacées et « enclavées ». Cette approche non-discriminatoire permet de ne pas exacerber les conflits qui surgissent généralement entre les communautés dans leur région d'origine et celles qui n'ont pas eu la possibilité de fuir les combats. Un domaine d'intervention a été considéré comme étant prioritaire: l'accès à l'éducation primaire.

Pour la version complète, voir le document attaché

Page 1 |